Brice de Nice 3Brice de Nice 3

Retrouvez dans une nouvelle aventure Jean Dujardin et ses complices de toujours: Clovis Cornillac et Bruno Salomone.

Brice de Nice fait son comeback! Il est toujours le même, naïf, attachant et drôle malgré lui. Suivez le dans un nouveau périple avec son meilleur ami Marius. Ils vous emmènent jusqu’au bout du monde. Ils vont former un groupe sous le nom de la « jaunesse », la question que l’on se pose est la suivante : existe-t-il un autre roi de la casse, perdra-t-il sa place ?

Nous attendions la suite depuis tellement d’année, une vague de « je t’ai cassé » était présente dans toutes les bouches, des petits comme des grands. Brice a convaincu un large public, rappelez-vous il est sorti en 2005, il aura fallu attendre plus de 10 ans pour que Jean Dujardin nous imagine la suite de cette comédie hilarante. Personnage culte, c’est un bonheur de retrouver Brice dans un nouvel épisode qui se révèle être aussi drôle que le premier.

Personnage décalé comme on les aime, Jean Dujardin répond à une interview, qui de mieux placer pour parler de Brice de Nice :

« […]  Brice de Nice n’est pas un film sur un surfeur qui surfe, finalement. Le surf n’a jamais été le moteur sur Brice. Ce qui m’a toujours intéressé, ce sont les mecs qui parlent sur la plage, qui plantent le surf et qui ont un discours, le feu sacré. Mais jamais sur la planche. En théorie, seulement (sourire).

On apprend quoi d’un surfeur qui ne surfe pas ? Brice, c’est clairement tout ce que je ne voulais pas être, mais en même temps c’est lui qui me permet d’avoir la bonne réplique au bon moment, la bonne « casse », d’être un personnage totalement improbable, avec une dent de requin autour du cou, qui n’est autre qu’une petite corne de chèvre (sourire amusé). C’est juste pour qu’on me voie, en fait.

Tout le monde devrait pouvoir incarner un Brice, un jour ? Juste pour te faire du bien, pour pouvoir balancer la réplique que tu n’as pas pu balancer quand tu avais onze ans. Avoir la répartie que tu n’avais pas gamin. Brice m’a offert cette chance. C’est pour cela qu’il m’a fait autant de bien. Ce qui me plaît, c’est son côté con, très heureux, sans aucun recul. Brice essaie juste de casser les autres.

Avec votre notoriété, vous avez aussi des promesses à tenir, et ce retour de Brice de Nice a dû être mûrement réfléchi. Qu’est-ce qui l’a motivé ? James Huth, qui est un ami, m’a dit : « Viens, on redémarre, on refait Brice. On fait n’importe quoi, mais viens ». Je lui ai répondu : « T’as raison, il faut que je déconne, que je sois plus léger, je ne me ressemble pas. » Dans le miroir, je ne retrouvais pas mon regard, plus rien de pétillant. C’était comme un masque. Je ne souriais plus des yeux.

Être Brice à nouveau vous a relancé ? En repartant sur la réécriture de Brice, il y avait ce clown qui me convoquait encore. Mon pote Christophe Duthuron (auteur et comédien français, ndlr) est arrivé dans le jeu, on a commencé à faire un trois bandes avec lui et James, à se marrer, se marrer ! Brice me filait des trucs.

Quand avez-vous ressenti les bienfaits de cette collaboration ? Au moment où tu ne te regardes plus, où tu vis, où tu commences à te lever dans ton salon : « OK, je vous la fais la scène ! » Les mecs se marrent, et tu te marres. Qu’est-ce que c’est joyeux. Quel plaisir ! »

Casting.fr vous a mis l’eau à la bouche ? Le tout nouveau Brice de Nice dans vos salles de cinéma, surfez sur la vague !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here