Lina Lamara incarne Gaïa, qui a grandi avec deux cultures mais n’aspirant qu’à une seule et unique chose : devenir chanteuse de soul. Gaïa partage avec nous les souvenirs avec Mouima, sa mémé.

Amour, cuisine, les hommes …

La musique devient leur témoin, les chansons, leur passerelle du présent au passé, du souvenir aux rêves.

Lina Lamara a étudié à l’Université Panthéon Sorbonne où elle en ressortira avec un master de droit en poche. Par la suite, elle suit les cours d’acting de Jack Garfei et rencontre Rejane Perry, une professeure de chant. Lina combine alors une formation de chant et d’acting pour se destiner à des créations musicales. De ses passages sur scène, nous en retenons : « JIM&JANIS » de Gilles Ramade, « Le Prince
Et Le Pauvre
» de Ludovic Alexandre Vidal et Julien Salvia, « Kid Manoir » sous la direction de David Rozen, « Les Misérables » mise en scène signée Gerard Demierre, direction musicale d’Hervé Klopfenstein.

De la scène à la caméra, il n’y a qu’un pas et Lina Lamara a récemment interprété Yto dans le moyen métrage « Yto » réalisé par Noureddine Ayouch.

Un très beau parcours qui permet à Lina Lamara d’incarner Gaïa car c’est avant tout ses souvenirs à elle que l’on retrouve dans « La Clef de  Gaïa » avec bien évidemment un sujet fondamental, la transmission : sa richesse, son poids, la nostalgie des choses que nous n’avons pas vécues. Enfin simplement, ce que l’on porte en soi, malgré soi.

Autre pièce maîtresse de ce spectacle musical : Pierre Delaup, le guitariste qui accompagne Lina tout le long de ce moment sur scène.
Dès son plus jeune âge, il s’essaie au piano puis à la guitare et enfin à la basse et la contrebasse.
Après ses 18 ans, de nombreuses expériences se présentent à lui. Il  crée, compose et arrange pour de nombreux projets aux couleurs multiples, l’amenant à parcourir l’Europe avec le Rockabilly électrique de « The Joking », traverser la méditerranée avec la Soul suave franco/tunisienne de « Bénarès », ou faire voyager avec la pop électro de « Kaplyn ».

De retour à Paris, Pierre Delaup est un multi-instrumentiste qui n’aspire qu’à défendre des projets lui tenant à coeur artistiquement comme « La Clef de Gaïa » qui ne pourrait voir le jour sans son accompagnement instrumental.

Cris Mitropoulos, metteur en scène et co-scénariste de « La Clef de Gaïa » offre une très grande place à l’identité étant lui-même issu d’une double culture. Pour lui, cette double culture est un trésor précieux. « Savoir d’où on vient pour savoir où on va. » tel est le mot d’ordre de « La Clef de Gaïa ».

Laissez-vous emporter dans un  voyage au plus profond de nous-même avec Lina Lamara et Pierre Delaup au Théâtre des Mathurins du 21 septembre au 30 décembre 2017.

Casting.fr vous offre vos places en répondant à la question ci-dessous.

Informations pratiques :

« La Clef de Gaïa »
Théâtre des Mathurins
Du 21 septembre au 30 décembre
Du jeudi au samedi
A 19h00

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here